Qui n’a jamais entendu parler du hygge – prononcé hou-ga -, ce concept d’origine danoise synonyme de bien-être, de confort et d’ambiances chaleureuses et positives qui permettent de survivre aux longs hivers? Peu d’entre vous, sans doute. Mais surtout, qui a dit que les petits bonheurs de cet art de vivre ne devraient être appréciés que pendant la période hivernale?

Parce que le hygge, au fond, c’est le fait de vivre le moment présent, d’apprécier les petites choses de la vie, d’être dans la gratitude. Avec une petite touche cozy. Tout simplement.

Voici donc quelques expériences que je compte bien vivre afin de rendre mon été un peu plus hygge.

Reconnecter avec la nature

S’éloigner de la ville et aller faire de la randonnée, en forêt ou en montagne. Respirer l’air frais en compagnie de gens que j’aime. Apprécier l’atteinte du sommet tout autant que le processus.

Croiser un arbre et lui offrir un câlin. Profiter de cette douce étreinte. Ici et maintenant.

Cultiver des légumes et des fines herbes, sur le balcon, le rebord de la fenêtre ou dans la cour. Admirer la puissance de cette nature qui nécessite seulement un peu d’eau, de soleil, de bonne terre et d’amour pour s’épanouir.

Reconnecter avec l’immensité de l’espace

S’allonger sur une couverture douillette lors des perséides et compter les étoiles filantes. Chercher la Grande Ourse. Puis Sirius. Puis Véga. Se laisser distraire par une autre étoile filante. Faire un vœu, juste au cas.

Méditer. Les deux pieds dans l’herbe. Les deux pieds dans l’eau. Ou assise avec un châle léger, en fin de journée. Écrire ensuite. Un peu, beaucoup. Manifester ses idées. Manifester ses rêves les plus fous.

Lire à l’ombre ou quand le temps tourne gris. Voyager à travers le temps et l’espace, au fil de quelques pages. Accompagner le tout d’un bon café ou d’un thé glacé maison.

Reconnecter avec les siens

Pique-niquer sur le bord de l’eau avec les siens. Rire, jouer, s’attarder à seulement être ensemble. En paroles ou en silence.

Ressortir les jeux de société de son enfance. Jouer jusqu’à trop tard. Allumer des chandelles pour nous rappeler cette ambiance d’être au chalet.

Un jour de pluie, rassembler tous les coussins et les doudous de la maison dans le salon. Observer le maïs éclater – doucement, puis à toute vitesse – dans le chaudron. Choisir un film déjà écouté mille fois – bonjour Harry Potter, Back to the Future et Hook! – et l’apprécier encore et encore.

Et toutes autres expériences aux ambiances réconfortantes, question de créer des souvenirs estivaux légendaires, et ce, avec de petites choses toutes simples. Toutes simples.