Plus que l’arrivée de la nouvelle année, le printemps me donne toujours l’impression de renaitre et que tout est encore possible. Je ferme les yeux pour me plonger dans la lumière du soleil, je respire une grande bouffée d’air frais et le sourire s’affiche aussitôt sur mes lèvres. Je profite chaque fois de cette vague de renouveau pour faire le point et réfléchir à mes résolutions printanières.

Le printemps a cet effet sur beaucoup d’entre nous : une énergie palpable, puissante, qui propulse le changement. C’est l’arrivée des bourgeons, l’éclosion des nouveaux projets. Nous nous sentons capables de bien des choses. Nous tournons souvent la page pour écrire un nouveau chapitre de notre vie.

Habituellement, ma démarche printanière s’effectue au gré de mes humeurs, en y allant façon go with the flow. Je prends par exemple une soirée pour réfléchir, avec une bonne tisane, simplement en laissant aller mes pensées ou, encore, en les mettant par écrit. Cette année, toutefois, la vie a mis une personne sur mon chemin et il se trouve que cette même personne a créé un outil de retour vers soi à partir de l’écriture. Je me suis donc procurée Partir du bon pied : Spécial ménage du printemps de Mots en bulle sans trop d’attentes : à la fois pour varier ma façon de définir mes objectifs printaniers, à la fois pour encourager cette entrepreneure québécoise.

Et, là, j’ai eu un véritable coup de foudre pour cette démarche qui s’appuie sur l’énergie de la saison en cours et qui peut s’effectuer en une journée ou en plusieurs temps, si nous le souhaitons. Bien installée avec un café, des crayons de toutes les couleurs et une doudou, j’ai cheminé à travers les quatre piliers proposés : qui je suis, qui je veux être, quels sont les rêves qui m’habitent et quels sont les défis qui m’attendent. Aux premiers abords, cela peut sembler fort simple, mais les questions qui nous sont posées nous permettent de faire une réelle introspection, de faire le ménage en soi, et ce, pour mieux définir ses priorités et progresser par la suite.

J’avais déjà été très à l’écoute de ce qu’il y avait autour de moi et en moi à la fin de l’année dernière et j’avais bien choisi mon mot-phare. Néanmoins, en effectuant la démarche du printemps, j’ai enfin accepté et osé nommer des facettes qu’impliquait pour moi ce mot-phare, des objectifs que je n’osais pas affirmer que je voulais atteindre. Ça a brassé pas mal d’émotions et j’ai pleuré quelques fois, d’acceptation et de soulagement, surtout. Réaliser que tout cela était en moi a réellement été une révélation! Je poursuivrai définitivement la démarche au fil des prochaines saisons.

De votre côté, ressentez-vous cette énergie propre au printemps?
Avez-vous un quelconque rituel printanier?