Que ce soit parce que nous sommes aux études, à la maison ou tout simplement parce que nous avons envie de faire des économies, il est bon de faire le point sur notre budget et de réfléchir aux endroits où il est possible de «couper», comme on le dit si bien. Voici les petits trucs que j’ai retenus au fil du temps et que je vous partage. J’espère qu’ils vous inspireront et que votre tirelire n’en sera que plus garnie!

Réduire ses factures mensuelles
  • Électricité. Nous avons opté pour des thermostats électroniques afin de contrôler la température qu’il fait à la maison. Cela évite de constamment monter et baisser le chauffage, donc d’utiliser de l’énergie de façon inefficace.
  • Électricité. Pour réduire notre facture, nous isolons également nos deux plus grandes fenêtres au cours de l’hiver. De plus, parce que nous avions un petit budget pour cela, nous avons changé la vieille porte du sous-sol, aucunement isolée, pour une «vraie» porte adaptée à nos hivers. Nous avons pu constater la différence sur la facture dès la fin du premier hiver. Sur le coup, c’est moins rentable, vu le coût de la porte, mais, à long terme, oui.
  • Cellulaire. Jusqu’à récemment, j’avais un téléphone «flip-flop» pas intelligent. Vous savez, le moins cher en boutique? En fait, il était quand même pas mal : il téléphonait et permettait de recevoir des textos. En optant pour un forfait à la carte de 10$ ou 20$ par mois, j’épargnais pas mal de sous. D’accord, je ne pouvais pas me connecter sur le Web peu importe où je suis, mais je survivais très bien. J’avais un vieil iPod pour ma musique et pour consulter mes horaires d’autobus hors ligne. Ça me suffisait amplement.
  • Câble. C’est fou combien les forfaits télé sont dispendieux, surtout quand on se rend compte qu’on ne passe pas tellement de temps devant la télévision. Depuis quelques années, nous avons coupé le câble et acheté une antenne. Nous avons donc accès à tous les postes de base (dont Radio-Canada en HD) tout à fait gratuitement. Nous arrivons à regarder pas mal toutes nos séries préférées sur le Web. Autrement, plusieurs personnes que je connais utilisent Nexflix à moindre coût ou, encore, s’abonnent à tou.tv tout comme nous. Sérieusement, on ne s’ennuie pas du tout du câble. (Et on ne sait pas ce qu’on manque, non plus! À la limite, il y aura une légère période tampon où certaines émissions vous manqueront.)
  • Internet. Oui, mais, en vous désabonnant du câble, ça doit vous coûter une fortune pour votre forfait Web? Non, pas du tout! Nous sommes abonnés à un service illimité auprès d’une compagnie montréalaise, Radioactif Internet, avec qui nous avons toujours eu un excellent service. Ça vaut la peine de magasiner auprès de ces petites entreprises et de faire votre propre combo. (Ici, nous avons Bell pour le téléphone à la maison + Radioactif Internet + une antenne pour la télé. Juste parfait et peu coûteux!)
Magasiner intelligemment
  • Avant d’acheter, nous nous posons toujours deux questions. Est-ce que cela sera vraiment utile à notre vie? Est-ce que cela nous rendra plus heureux? Nous laissons généralement passer quelques jours afin de laisser l’impulsivité potentielle s’en aller.
  • Nous regardons ensuite du côté des articles usagés. C’est fou tout ce qu’on peut trouver sur Kijiji, Freecycle, les groupes virtuels, les friperies, les ventes-débarras et même dans notre entourage!
  • Quand nous ne trouvons pas du seconde main, nous magasinons en ligne afin de trouver les meilleurs spéciaux et, souvent, nous commandons aussi en ligne (quand la livraison est gratuite) afin d’éviter des frais de déplacement.
  • Nous achetons au bon moment de l’année. À ce sujet, vous pouvez consulter le calendrier des soldes de Protégez-vous.
  • Pour les cadeaux, notamment à Noël, nous privilégions le fait maison. Cela vaut également pour les costumes d’Halloween et pour toutes autres occasions.
  • Nous utilisons parfois des coupons, mais seulement pour les produits que nous achetons déjà. (Autrement, nous ne ferions que consommer plus parce que c’est moins cher. Grave erreur!)
  • Nous adhérons à deux programmes de récompense que nous utilisons intelligemment. Nous avons une carte AirMiles, puisque nous magasinons essentiellement chez IGA et Jean Coutu, nos magasins de proximité. Nous avons aussi une carte de crédit où s’accumulent des Bonidollars. Nous passons toutes nos transactions sur cette carte conjointe – que nous remboursons aussitôt – afin de bénéficier des privilèges. Avec ces deux programmes, nous nous commandons des articles dont nous avons besoin : nouveaux téléphones, machine à espresso, machine à pain, appareil-photo, cuisinière pour les enfants, etc. Il faut seulement faire attention à ne pas acheter davantage seulement pour obtenir plus de points. À vous de trouver les programmes qui vous conviennent le mieux… ou pas!
  • Nous ne l’avons jamais fait encore, mais nous comptons acheter des cartes-cadeaux des magasins où nous magasinons quand il y aura des promotions sur celles-ci. (Exemple : achetez une carte-cadeau de telle valeur et recevez-en une de 10$ pour vous.) Si on achète celles de notre épicerie ou de notre pharmacie, nous ne pouvons qu’être gagnants, non?
Réduire les dépenses alimentaires
  • Nous préparons dorénavant un menu de la semaine à l’aide de la circulaire (en ligne) de notre épicerie. Cela évite le gaspillage et les repas pas très santé préparés à la dernière minute. Avec les enfants, c’est un must!
  • Nous privilégions les marques maison si les valeurs nutritionnelles ont de l’allure.
  • Nous achetons des produits de saison pour un meilleur goût et un meilleur prix.
  • Nous n’achetons pas de produits au format individuel. Nous préférons couper notre fromage, remplir notre bouteille d’eau au robinet et mettre du yogourt dans un petit plat. Vous comprenez le principe. On économise sur l’emballage, la quantité et les taxes!
  • Sans devenir fous avec ça, nous avons un petit congélateur pour faire quelques provisions. Le but n’est pas d’oublier ce qui s’y trouve, mais de pouvoir stocker des produits que nous consommons régulièrement : poulet de la ferme familiale d’une amie, pâtés cuisinés en double ou en triple, etc.
  • Il est possible de manger à moindre coût si on choisit notre restaurant le jour même de sa réservation grâce au site Accès Resto. D’ailleurs, au restaurant, nous ne buvons généralement que de l’eau, ce qui réduit considérablement la facture.
  • Nous tenterons cette année de faire pousser un petit jardin. Nous l’avions fait sur notre balcon avant notre dernier déménagement. C’est sympathique et pratique à la fois!
  • Nous prenons le temps de faire notre café ou notre thé avant de quitter la maison. Bien meilleur et bien moins cher!
Sortir à moindre coût
  • Nous guettons les activités de dernière minute ou les offres intéressantes sur La Vitrine ou Tuango, par exemple.
  • Les activités gratuites sont également plus nombreuses qu’on ne le croit. Il faut vérifier auprès de notre municipalité (et celles avoisinantes), s’informer de l’horaire des entrées libres au musée, et profiter des festivals et des événements spéciaux.
  • Avec les enfants, pas besoin de dépenser pour faire des heureux! Nous pouvons simplement aller faire un tour au parc ou à la bibliothèque. J’ai même des amies mamans qui prennent seulement un café chez McDo pour que les jeunes puissent aller se dépenser dans le parc de jeux intérieur.
  • Pour les anniversaires, pourquoi ne pas faire cela à la maison? Ça réduit les dépenses, ça permet d’être vraiment tous ensemble et de jaser à notre guise. Ça nécessite un peu plus de ménage et de préparation, mais ça reste plus économique. À ce sujet, je privilégie (presque) toujours une formule potluck.
Plus vert, moins cher
  • Nous avons la chance de posséder une corde à linge! Pendant la belle saison, qui peut commencer assez tôt au printemps, nous tentons de ne jamais utiliser la sécheuse. En plus, le soleil est un puissant détachant! L’ex-experte en couches lavables vous le garantit.
  • Brûlons des calories plutôt que du gaz! Favoriser la marche et le vélo, c’est bon pour la santé, le portefeuille et l’environnement.
  • Afin de minimiser l’utilisation de la voiture, nous planifions nos diverses commissions afin de ne sortir qu’une seule fois.
  • Nous respectons les limites de vitesse! Rouler moins vite fait faire des économies!
  • Si vous voulez manger bio et local, vous pouvez commander un panier bio pour l’été et l’automne auprès d’un fermier de famille. Vous économiserez environ 30% du coût réel d’un panier équivalent à l’épicerie.
  • Pour éloigner les tentations, nous avons apposé un autocollant anti-publicités sur notre boîte aux lettres. Ça fait réellement une grande différence! Nous nous sommes aussi désabonnés des courriels promotionnels et nous consultons les sites Web quand nous avons réellement besoin de quelque chose.
  • Nous utilisons des plats et des sacs réutilisables pour nos lunchs.
  • Nous réutilisons les sacs-cadeaux, mais également des tissus et papiers divers pour emballer les surprises.
  • Nous débranchons les appareils le plus souvent possible afin de ne pas utiliser ce qu’on appelle l’électricité fantôme.
  • Nous fabriquons nos produits nettoyants maison. C’est fou tout ce qu’on peut faire avec du vinaigre!
Santé
  • Pendant plusieurs années, nous allions faire un tour dans une école pour hygiénistes dentaires. Il faut prévoir un peu plus de temps pour le nettoyage et l’examen, mais ça vaut le coût pour environ 40$, radiographies comprises! Un dentiste nous examine également alors pas de doutes sur l’efficacité du rendez-vous! Dans la même veine, il est possible de fréquenter des institutions scolaires pour un rendez-vous en esthétique, en coiffure, en acupuncture, en ostéopathie, en massothérapie, alouette!
  • Question perte de poids, mon mari et moi avons déjà utilisé le programme Lose it!, une application gratuite et aussi efficace que tous les Weight Watchers du monde.
  • Pour l’activité physique, il est également possible d’être autonome, même si cela demande plus de discipline. Livres, DVDs et Pinterest foisonnent d’exercices à réaliser.

L’idée, c’est d’arriver à trouver des options moins coûteuses à nos dépenses essentielles et à éliminer celles qui sont superflues. Pour ce faire, il n’y a rien de mieux qu’un budget. L’idéal est de noter tout ce qui est dépensé au cours d’un mois en prenant soin de mettre les dépenses pour les sorties et le resto dans une colonne à part, puisqu’elles ne sont pas nécessaires. Il faut ensuite comparer les entrées d’argent et les dépenses de base. S’il y a surplus, et seulement dans ce cas, on peut s’offrir de petits plus.

Avez-vous d’autres astuces à partager avec nous?